LA TECHNOLOGIE: LE PLUS GRAND SEIME DU MARCHE DE L'EMPLOI EST ATTENDU.

February 9, 2017

Qu’on le veuille ou non, que cela nous réjouisse ou pas, la technologie est en train de provoquer, goutte après goutte, le plus grand des séismes que le marché de l’emploi n’ait encore jamais connu.

1/1

Que nous soyons restaurateur, commerçant, aide soignant, comptable, marqueteur, banquier ou hôtelier, la technologie est en phase de remplacer 50% de nos activités d’ici 15-20 ans.

Une vision alarmiste ? Non, juste la vérité mais il est vrai que cette vérité n’est pas aisée à accepter.

 

Regardons ce qui se passe. Aujourd’hui, des sociétés comme IBM peuvent prévoir où vous habiterez, dans quel quartier, combien d’enfants vous aurez, ou vous irez en vacances, quel type de voiture vous conduirez et quelles habitudes alimentaires vous adopterez dans 10-20 ans, et ce avec une marge d’erreur tout a fait acceptable. Le business intelligence est enfin en train d'exploiter la dernière décennie de collecte d’informations et de big data. C'est effrayant ? Oui, absolument. 

 

La Coop peut déjà prédire combien de clients seront dans tel ou tel magasin la semaine prochaine, ce que ces clients vont acheter et ainsi aligner leur personnel et leurs stocks. Merci cumulus et supercards qui offrent, grâce a ses précieuses informations, de belles casseroles a moitié prix en retour!

 

Au delà du predictive analytics, la robotisation arrive a grand pas dans notre vie sociale. Demain la réception de tous les commerces, banques, hôtels, restaurants, offices seront soutenus et partiellement gérés par des robots qui ne réclament pas de 35 heures, congés et efforts de management. La valeur ajoutée renforcée par notre curiosité maladive feront de ce nouveau phénomène une révolution qui se déclinera si vite que nous aurons de la peine à comprendre ce qu’il nous arrive.

 

Toute cette technologie va demander beaucoup de nouvelles compétences et nouvelles positions mais inutile de vous souligner que la balance sera largement perdante pour le marche de l'emploi.

 

Je reste persuadé que l’être humain restera le chef d’orchestre de ces nouveaux bataillons des tâches, bien évidemment. Par contre, a réfléchir ... aurons-nous encore besoin de 10 comptables ou juste 1 responsable ? Aurons-nous besoin de 4 réceptionnistes ou juste une? Aurons nous besoin de 10 techniciens marketing ou juste un coordinateur ? Les postes vont disparaitre ces 15 prochaines années à une vitesse folle et ce phénomène est totalement sous estimé, dissimulé et rarement abordé... et pourtant ....

 

 

1/1

 

 

En tant qu'expert marketing, ma responsabilité est aussi de dessiner les tendances du marché à mes clients et il s’avère que cette tendance doit être prise en compte par TOUTES les industries, toutes j’ai bien dis.

 

Les écoles ? Touchées! Les chauffeurs? Touchés! Les hôteliers ? Touchés ! La logistique ? Touchée! Les journalistes? Touchés! Les commerciaux? Touchés! Les gestionnaires de fortunes ? Touchés! ...

 

Je m’arrête là mais l'automatisation concerne tout le monde. Il y aura une indispensable cohabitation avec nous, êtres humains, oui, mais la question est surtout de comprendre ce qui se passe pour nous adapter et arrêter de travailler sur des éléments qui vont êtres automatisés cette prochaine décennie. 

1/1

Le développement de l’automatisation et de la robotisation va générer aux Etats-Unis, un taux de chômage de plus de 50% selon le professeur Moshe Vardi. Ce phénomène va laisser les hommes faire face au plus grand challenge de leur existence, trouver une signification dans la vie lorsque le travail n’est plus nécessaire.

 

Selon le professeur américain, la robotique et les intelligences artificielles sont déjà en train d’éliminer un nombre croissant de postes et affirme que le rythme d’avancement dans l’intelligence artificielle augmente chaque année. En décembre dernier, Nanyang Technological University à Singapore a développé le robot le plus humanisé jamais conçu. Ce dernier va travailler comme réceptionniste dans leur campus. Avec ses compétences humaines, sa peau rose et sa coupe de cheveux, Nadine ne rencontre pas uniquement des visiteurs mais elle sourit, créer des contacts visuels, serre la main. De plus, elle peut reconnaître d’anciens visiteurs et débuter une conversation fondée sur d’anciennes discussions.

 

1/1

La moitié des emplois menacée par l’automatisation d’ici 2025? Le numérique détruit et créer des emplois, mais surtout en transforme. L’automatisation n’est pas qu’une question de technologie mais aussi d’acceptabilité sociale, d’organisation du travail, etc. Tous les emplois n’ont pas le même risque d’être automatisés, pour certains emplois, l’homme conserve encore un avantage comparatif sur la machine … mais combien de temps encore ?

Et la Suisse ? Près de la moitié des emplois en Suisse seront remplacés par des machines d'ici vingt ans.

 

Et la Suisse ? Près de la moitié des emplois en Suisse seront remplacés par des machines d'ici vingt ans, selon une étude du cabinet de conseil Deloitte. L'industrie figure évidemment en première ligne, mais des emplois dans le secteur des services et de l'administration seront aussi de plus en plus concernés.

 

 

L'étude de Deloitte cite les emplois dont les tâches sont les plus répétitives et uniformisées. Cela concerne des métiers comme celui de téléphoniste ou caissier, mais aussi des postes plus qualifiés comme celui de conseiller fiscal, opticien ou agent immobilier.

Même si ces 10 prochaines années, nous risquons de voir plus de postes se créer pour gérer cette automatisation que de postes supprimés, l’impact sera d’autant plus impressionnant une fois cette phase terminée.

 

A nous de prendre cette thématique au sérieux – à nous d’arrêter de fermer les yeux face à ce changement technologique. Des grandes entreprises ont déjà fait les frais de cette erreur de réalisme : Blockbuster, Kodak, Videofolies, Citydisc … refuser l’arrivée de la technologie, refuser de muter ses activités, de s’adapter et surtout de prévoir l’avenir de nos industries n’est plus acceptable. Faisons face au changement, acceptons que dans 15-20 ans, nous devrons cohabiter avec la technologie et la robotisation. Dans chaque révolution réside des opportunités – à nous de jouer !

 

 

Nicolas Nervi, Directeur Smart-Corner Sàrl (www.smart-corner.com)

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

November 15, 2019

November 12, 2019

November 7, 2019

October 24, 2019

Please reload

blabla is over